C’est quoi le plan “5000 terrains de sport” ?
Qui peut profiter du projet “5000 terrains de sport” ?
Pourquoi faire appel au plan “5000 terrains de sport” dans sa commune ?
Quelles sont les procédures à suivre pour déposer son dossier ?
Tous les articles dédiés aux 5000 terrains de sport

Tout savoir sur le plan d’État “5000 équipements - Génération 2024” d'ici 2026

Depuis 2021, le gouvernement souhaite profiter de l’arrivée des Jeux Olympiques de 2024 en France pour mettre le sport à l’honneur. Des enquêtes ont été menées auprès des citoyens afin de mieux comprendre leurs besoins sportifs.

Après quoi, l’État a décidé d’investir dans divers équipements pour rendre la pratique physique accessible à tous. Des projets tels que “5000 terrains de sport” ou encore le “Pass Sport” ont vu le jour. Dans la continuité, le plan de subvention évolue, faisant place au “5000 équipements – Génération 2024”.

Comment bénéficier de ces subventions ? Qui est éligible ? Quelles sont les procédures à suivre ?

Voici nos réponses pour mieux comprendre le plan “5000 équipements – Génération 2024”.

C’est quoi le plan “5000 équipements - génération 2024” ?

Le sport fait l’unanimité auprès du gouvernement.
En effet, cela fait un moment qu’il est bel et bien reconnu que pratiquer une activité physique régulière offre une meilleure santé.

Le sport permet de limiter :

Bien évidemment, la liste est non exhaustive. Mais vous comprenez que la pratique d’une activité sportive a des bienfaits aussi importants sur le corps que sur l’esprit.

C’est encore plus vrai depuis que nous avons traversé une pandémie mondiale. La France s’est retrouvée confinée, comme de nombreux autres pays. Nombreux sont ceux qui ont avoué avoir pris beaucoup de poids durant la période de confinement et qui ont souffert du manque d’activité physique.

Une fois que les sorties étaient de nouveau possibles, beaucoup de Français se sont lancés dans la course à pied, le vélo, etc. Pendant que les associations sportives, elles, étaient en train de se demander si elles n’allaient pas devoir fermer.

Il fallait donc améliorer les structures, en augmenter le nombre et développer diverses activités pour que tout le monde puisse trouver son bonheur. Il était aussi indispensable de rendre plus accessible les inscriptions en club.

Et quoi de mieux que l’arrivée des prochains Jeux Olympiques en France pour favoriser le développement de la pratique sportive ?

Le gouvernement souhaite que ses citoyens soient en bonne santé. C’est pourquoi il veut rendre la pratique physique accessible à tout le monde.

Grâce aux J.O. 2024, divers projets ont été mis en place. Le plan “5000 terrains de sport” est sans doute la plus grosse action menée par l’État. En complément, le plan 5000 équipements – Génération 2024” vient renforcer la volonté de mettre en mouvement la France.

1. Des enquêtes auprès des citoyens

Depuis 2019, l’Union Sport et Cycle et le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS) pilote l’enquête Sport dans la ville. Cette étude, réalisée auprès 2000 Français en 2023, permet de mesurer les usages, attitudes et besoins des Français en matière de pratiques sportives. 

L’enquête révèle que les sportifs sont de plus en plus séduits par de nouvelles pratiques, couplée à une tendance pour privilégier les structures de plein air.

0%
83% des sondés disent avoir pratiqué au moins une activité physique au cours des 12 derniers mois.
0%
88% de Français déclarent être intéressés par le sport santé.
0%
37% des Français pensent que leur commune ne possède pas suffisamment d'équipements en accès libre.
0/20
12/20 est la note moyenne donnée aux équipements sportifs par les sondés.

La tendance se dirige inexorablement vers des activités plus libres et responsables : vélo, course à pied, parcours de santé, fitness etc. Les habitudes ont changé et beaucoup de pratiquants ne veulent pas nécessairement uniquement être inscrit en club avec des entraînements à horaires fixes. Le phénomène de multi-activités s’inscrit dans le quotidien des Français, avec une moyenne de 4 sports pratiqués dans l’année. De cette façon, on retrouve une complémentarité entre la pratique libre et celle en club. 

Depuis plusieurs années, les communes ont fait des efforts pour rendre le sport plus accessible à tous. Mais le nombre de pratiquants est toujours en augmentation. Il faut donc trouver des solutions viables pour toutes ces villes en mal d’équipements de proximité.

2. Le budget mis en place par le gouvernement

Cela fait maintenant plusieurs années que le budget attribué au Ministère des Sports augmente considérablement :
481 millions d’euros en 2018, 710 millions d’euros en 2020, 888 millions d’euros en 2024.

Depuis le début de la crise sanitaire, une bonne partie du budget a été déployé pour aider les associations sportives.

De nombreux projets ont vu le jour : la réfection des gymnases et des terrains ou encore la mise en place du “Pass Sport” pour inciter les parents à inscrire leurs enfants en club. Évidemment, sans oublier, le plan “5000 terrains de sport” (2021-2023), qui a connu un grand succès avec le financement de plus de 5500 terrains de sport à fin 2023. Quand ce plan dépendant d’un budget défini à l’année, les 5000 équipements – Génération 2024, eux, s’articule plutôt autour de 3 axes. Pas moins de 300 millions d’euros sont prévus pour tous ces équipements.

La répartition par axe est prévue ainsi :

Similaire au plan précédent, l’axe 1 des ”5000 équipements – Génération 2024” se déploie selon  :

3. Les projets en cours et à venir

Le nouveau plan 5000 équipements – Génération 2024, prévoit la construction de 5000 infrastructures sportives d’ici 2026, que cela soit dans vos communes ou établissements scolaires.

Mais quels sont les équipements qui sont en train de voir le jour ?

Jusqu’ici, les principales constructions étaient surtout des plateaux multisports, des parcours de santé, des terrains de basket en 3 contre 3, etc.

Il existe déjà plus de 300 000 structures sportives en France.

Mais cela ne suffit plus. Nous avons vu que 83% de la population dit pratiquer au moins une activité physique dans l’année. Et 37% de ces sportifs pensent que leur commune ne possède pas suffisamment d’équipements en accès libre. Les équipements de proximité ne sont donc plus assez nombreux pour accueillir tout le monde.

Pour 2026, le gouvernement souhaite faire aménager :

Les équipements concernés par cette nouvelle subvention sont (liste non exhaustive) :

Il s’agit donc là de répondre à tous les âges, tous les genres et tous les goûts. Les plus jeunes préfèrent sans doute les terrains de basket, les city stades et les skateparks. Les adultes peuvent être plus intéressés par les salles connectées et les bassins mobiles.

Par ailleurs, la construction de terrains de tennis padel offre la possibilité aux citoyens de découvrir une activité encore très peu connue en France, mais qui tend vers un développement certain. Preuve étant qu’en 2022-2023, plus de 300 de ces installations ont été financées sur le territoire français. C’est une excellente ouverture culturelle pour tout le monde.

Les équipements sportifs ne sont pas les seuls à être éligibles puisque le design actif permettant de les personnaliser, et de les rendre ainsi plus attractifs, pourra être pris en compte dans les dépenses éligibles de l’Agence Nationale du Sport.

L’ensemble du plan s’inscrit dans un déploiement plus large des politiques publiques à destination du milieu scolaire, comme les 30 minutes d’Activités Physique et Sportive (APQ) et les 2h de sport au collège. Mais les établissements scolaires ne sont pas les seuls concernés, puisqu’avec les Jeux Paris 2024, le sport est devenu Grande Cause Nationale avec son programme Bouge 30 minutes chaque jour. Profitons ainsi de l’élan olympique pour faire de la France une nation sportive. 

Qui peut profiter du projet “5000 équipements - génération 2024” ?

Tous les acteurs de la vie sportive en France ont la possibilité de profiter d’une partie des subventions.

Les collectivités locales, les associations sportives, les fédérations, les établissements et services médico-sociaux (ESMS) publics, les universités publiques etc. peuvent donc dès à présent faire une demande de subvention auprès de l’ANS (Agence Nationale du Sport). Ayant pour volonté de renforcer le lien avec le milieu scolaire, les équipements de proximité devront être situés dans ou à proximité d’un établissement scolaire.  

Le gouvernement souhaite que les quartiers dits “défavorisés” profitent de ce dispositif. Ainsi, les quartiers prioritaires de la politique de la ville bénéficieront d’une attention plus particulière, c’est pour cela qu’1/3 des équipements subventionnés devront être situés dans ou à proximité de QPV.

Toutefois, toutes les communes de France métropolitaine et d’Outre-mer peuvent déposer un dossier. Les projets sous soumis à des critères d’intervention dépendant des axes. Les projets sélectionnés devront :

Pourquoi faire appel au plan “5000 équipements - génération 2024” dans sa commune ?

Grâce à ce grand projet, les communes évoluent.

Plus d’infrastructures sportives disponibles signifie :

De quoi rendre sa ville bien plus dynamique et attirer de plus en plus de monde. Les plus âgés auront de quoi bouger dans leur ville, les plus jeunes s’installeront avec leurs enfants et l’avenir est assuré. Finalement, le sport profite aux habitants et rend service aux communes en les rendant plus attractives.

Quelles sont les procédures à suivre pour déposer son dossier ?

Les demandes de subvention sont soumises à une phase d’étude importante. En effet, l’ANS ne pourra sans doute pas accorder autant d’argent à tous les projets. Il est donc essentiel de monter un dossier et que celui-ci soit le plus complet et le plus explicite possible.
Quels sont donc les critères d’éligibilité ? Comment déposer votre dossier ? Quand et où le faire ?

1. Des critères d’éligibilité aux subventions

Tout d’abord, certaines conditions sont inévitables pour pouvoir demander une subvention. Soyez donc vigilant.

D’autres conditions ne sont pas indispensables mais peuvent vous aider à obtenir plus facilement votre subvention.

Pour cela, il faut que votre projet :

Enfin, une attention plus particulière sera attribuée aux projets qui :

2. Comment déposer le dossier ?

Commencez par contacter les services compétents :

Contactez l’ANS (Agence Nationale du Sport) pour le plan national.

> Voir le site

Contactez la DRAJES (Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports) pour le plan régional.

> Voir le site

Contactez le SDJES (Service Départemental à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports) pour le plan territorial.

> Voir le site

Dans un premier temps, votre échange vous permet de savoir rapidement si votre projet sportif est éligible ou non.

Si votre dossier est conforme, il faudra remplir un formulaire spécifique et y ajouter les pièces justificatives. Là encore, les administrations citées précédemment vous accompagnent dans les démarches afin que votre dossier soit le plus complet possible.

Après cela, vous recevrez un accusé réception. Il permet de confirmer l’arrivée de votre dossier complet. Vous pouvez alors débuter les travaux. Attention, car l’accusé de réception ne signifie en aucun cas que votre projet a été retenu.

Votre dossier doit encore passer en commission afin de savoir si vous avez le droit à une subvention et jusqu’à quelle hauteur.

3. Où et quand déposer le dossier ?

Sur le plan national, le dossier doit être déposé sur la plateforme InfraSport de l’ANS. La date limite de réception est fixée au 30 septembre 2024. Pour les dossiers concernant la FAFA, ils doivent être déposés de la même façon directement par les porteurs de projets sur la plateforme InfraSport de l’Agence mais d’ici au 30 juin 2024 au plus tard afin de permettre l’analyse des demandes et l’organisation d’une dernière commission d’examen dans le courant du mois de septembre. 

Sur le plan régional et/ou le plan territorial, le dossier doit également être déposé sur la plateforme InfraSport, après avoir pris l’attache des services déconcentrés du SDJES ou de la DRAJES. Adressez-vous directement au service de la ville dans laquelle vous souhaitez développer votre projet.

Les dates limites ont été fixées par les services. Elles peuvent varier d’une commune à une autre. Il vous appartient de vous renseigner et de ne pas dépasser les délais.

Où et quand déposer le dossier ?

Conclusion

Le plan “5000 équipements - Génération 2024” pour 2026 est un immense projet mené par le gouvernement. Un budget de plus de 300 millions d’euros a été dégagé pour que les communes puissent jouir de nouvelles installations.
Des zones les plus rurales aux quartiers les plus sensibles, en passant par les établissements scolaires, c’est toute la France qui peut profiter des nouveaux équipements de proximité. L’objectif premier étant d’avoir des citoyens en bonne santé et de rendre accessible la pratique sportive à tout âge et pour toutes les envies.
Que vous soyez une collectivité, une école, une fédération ou autre, votre projet sera toujours le bienvenu. Si vous répondez à tous les critères, vous ne ferez qu’améliorer les conditions de la pratique sportive de votre commune.
Attention, le dépôt de votre dossier est soumis à conditions et se fait auprès de services bien spécifiques. Soyez donc attentif aux procédures et n’hésitez pas à demander de l’aide auprès des administrations compétentes.

Lancez au plus vite votre demande pour profiter des subventions du plan d’État “5000 équipements – Génération 2024”.

Vous avez un projet ?