Tout savoir sur l’entraîneur sportif

Tout savoir sur l’entraîneur sportif

L’entraîneur sportif, ou coach sportif, est l’un des piliers majeurs d’un club. De ses qualités vont découler l’ambiance d’équipe, la motivation et, bien sûr, les résultats des adhérents en compétition.

Si le projet de l’association sportive est de permettre l’accès à une pratique amateur, un entraîneur bénévole motivé est une option adaptée. Par contre, dans le milieu professionnel ou si la visée compétitive est importante, alors il faudra recruter un coach sportif qualifié et performant. Certains sports font traditionnellement appel à un entraîneur formé, comme les clubs de football ou de basket par exemple.

Voici un guide qui vous aidera à comprendre le métier d’entraîneur sportif, les qualités que vous êtes droit d’attendre de lui et le salaire que vous pourrez lui proposer.

Le métier d'entraîneur sportif

Le coach (ou entraîneur sportif) est en charge de l’entraînement et de la progression d’un sportif ou d’une équipe. Il doit obligatoirement être passé par une pratique intensive et à haut niveau, dans sa discipline. Sans ce passif, la majorité des formations ne lui sera pas accessible.

Par ailleurs, ses qualités de pédagogue sont importantes. L’analyse de jeu et ses connaissances didactiques lui permettent de proposer des exercices éducatifs appropriés. Il maîtrise les aspects techniques, tactiques et stratégiques du jeu. Il conçoit et adapte le programme d’entraînement, en tenant compte du niveau des joueurs, du calendrier de matches ou compétitions, de la fatigue physique et mentale des participants.

Selon le niveau sportif, l’entraîneur peut être accompagné d’un préparateur physique et d’une équipe médicale. En fonction de ses qualifications, il sera capable de prendre en charge l’entraînement du sportif blessé.

Un entraîneur doit être solide psychologiquement, car il porte une grande responsabilité dans les résultats de l’équipe. Il peut être porté aux nues lors des victoires, comme être congédié en cas de défaite, en particulier à très haut niveau. Plus l’entraîneur exerce à haut niveau, plus la pression est forte. Il doit pouvoir endurer cela, tout en motivant ses troupes pour faire face à la difficulté et à la défaite. Ses qualités humaines sont donc cruciales.

Le métier d'entraîneur sportif

LE SAVIEZ-VOUS ?
En football, basket, handball et pour les autres sports collectifs, c’est le coach qui sélectionne les joueurs ; d’où le nom de sélectionneur.

Études, diplômes et formations de l'entraîneur sportif

Le ministère des Sports (anciennement ministère jeunesse et sports) a récemment homogénéisé le diplôme du DEJPS des différentes disciplines.
Seul le football conserve un brevet d’entraîneur professionnel spécifique à la FFF

Études, diplômes et formations de l'entraîneur sportif

Différentes qualifications donnent accès aux fonctions d’entraîneur :

  • DEJPS (diplôme d’état de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport), spécificité perfectionnement sportif. C’est le diplôme conçu pour le métier d’entraîneur. Il n’y a pas de niveau scolaire préalable, mais il faut réussir les épreuves de sélection, mises en place par chaque fédération.
  • DESJPS : diplôme d’état supérieur, spécialité performance sportive. Formation plus poussée, permettant d’être entraîneur à haut niveau. Ce diplôme donne également accès au statut de directeur sportif ou formateur.
  • Licence STAPS, spécialité entraînement sportif. Le cursus suivi est le baccalauréat suivi de trois années en faculté.
  • Master STAPS, mention EOPS (entraînement et optimisation de la performance sportive). C’est la suite de la Licence, avec deux années supplémentaires, soit 5 ans post bac.
  • Le concours de professeur de sport (dans une discipline), ainsi que le concours de fonction publique territoriale des APS (activités physiques et sportives) permettent également de devenir coach.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Les entraîneurs bénévoles doivent passer un brevet fédéral. Les frais de formation sont généralement pris en charge par le club, en échange de quelques années de bénévolat. Pour le nouveau coach, ce diplôme et l’exercice de cette fonction deviennent de très bons atouts sur son CV.

Où travaillent-ils et combien sont-ils en France ?

Où travaillent-ils et combien sont-ils en France ?

Un entraîneur sportif s’exerce au sein d’un club, d’une ligue régionale ou d’une fédération nationale. Il est salarié de l’association ou est indépendant.

Plus de 12 000 diplômes sportifs sont délivrés en France, dont une bonne part mène potentiellement au métier d’entraîneur.

Salaire d'un entraîneur sportif en France

Salaire d'un entraîneur sportif en France

Le montant du salaire est très variable en fonction du niveau sportif de l’équipe, du projet du club (amateur ou professionnel), de l’expérience du coach et de ses anciens résultats.

Une base salariale de 2300 € est généralement observée pour un équivalent plein temps. Mais cela peut dépasser les 7000 € pour encadrer les équipes concourant à haut niveau.

POUR CONCLURE
Si votre association sportive cherche un entraîneur, diffusez votre offre d’emploi par le bouche à oreille, les réseaux sociaux et Pôle Emploi. Prenez le temps de bien discuter ensemble du projet de votre club pour voir s’il correspond à la vision du coach candidat. Soyez curieux de ses antécédents sportifs pour apprendre à le connaître. Affinez votre observation durant la période d’essai de son contrat. Cela vous aidera à viser des ambitions à la hauteur du potentiel de vos pratiquants.

Les autres guides d'achat clubs sportifs

Pour voir tous nos guides d'achat sur les clubs sportifs :