Skate-Park : ces lieux de rencontres sportives dans les communes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Skate-Park : ces lieux de rencontres sportives dans les communes

Fin 2021, le Président de la République annoncé un vaste plan de créations et de réhabilitation d’équipements sportifs et terrains de jeux, à travers tous les territoires.

Qu’implique le plan « 5 000 terrains de sport d’ici 2024 » ?  Quels sont les avantages d’une pratique physique régulière en extérieur, et notamment des sports à roulettes ?

Voilà autant de points que nous allons voir ensemble.

AU SOMMAIRE :

Qu’est-ce que le plan « 5 000 terrains de sport d’ici 2024 » ?

Le plan « 5 000 terrains de sport d’ici 2024 » a pour vocation de lutter contre la sédentarité.

Néfaste pour notre santé, elle est favorisée par l’omniprésence des écrans dans notre vie. De plus, les confinements successifs ont perturbé notre quotidien, affectant les habitudes sportives de certains Français.

Ce plan, co-porté par l’État et l’ANS (Agence Nationale du Sport), se veut un héritage des Jeux Olympiques de 2024 et vient compléter le Pass’Sport, allocation de rentrée sportive.

Son budget est composé de 2 parties : 200 millions d’euros au total pour financer des constructions et 50 millions pour des réhabilitations.

Ce programme est destiné aux collectivités territoriales et associations sportives et s’étendra de 2022 à 2024.

Il leur permet, via des procédures simples, de solliciter une participation de l’État pour le financement de constructions ou de réhabilitations d’espaces d’activité physique.

L’implication de ces partenaires assure que chaque projet sera étudié au plus près des besoins de la population, puisqu’ils seront menés par des acteurs locaux.

La participation sera d’au minimum 50 % du coût du projet. Elle pourra monter jusqu’à 80 %, voire 100 % en outre-mer. Précisions que le co-financement des projets est possible, pour atteindre le pourcentage de 100 %.

Les territoires prioritairement concernés sont les territoires ultra-marins et les zones, urbaines et rurales, carencées en équipements sportifs.

Cela inclut, par exemple, les Zones Rurales de Revitalisation (ZRR) et les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV).

De cette façon, l’État souhaite lutter, dans tout le pays, contre les inégalités en matière de terres de jeux et de possibilités de pratique libre d’une activité physique.

Les QPV, par exemple, ne comptent en moyenne que 22 équipements sportifs pour 10 000 habitants, alors que la moyenne nationale est d’environ 34 pour 10 000 habitants.

L’accès au sport est un droit et c’est entre autres au travers de ce type d’équipements qu’il peut s’intégrer durablement dans le quotidien des enfants et des adultes.

Quels sont les avantages et les pratiques physiques et sportives concernées ?

De très nombreuses activités physiques et sportives différentes peuvent être concernées par le plan « 5 000 terrains de sport d’ici 2024 ». 

Majoritairement prévus pour la pratique en extérieur, ces terrains devront avoir une vocation de proximité et être libres d’accès au minimum quelques heures par jour. Ce pourra être :

Une priorité sera accordée aux projets :

La pratique de ce type d’activité physique présente de nombreux avantages.

Les sports d’équipe fédèrent naturellement leurs participants, entraînant une augmentation et une amélioration des relations sociales. C’est également le cas des arts martiaux et sports de combat, qui accordent une grande place aux notions de respect et d’entraide. La présence, à proximité de lieux d’habitations, de terrains d’athlétisme ou de fitness, en extérieur et libre d’accès, est une bonne solution pour favoriser l’augmentation du nombre de pratiquants. Ils peuvent permettre à un nouveau public de découvrir ces pratiques très en vogue et de commencer à se les approprier.

Dans un second temps, cela peut aider certaines personnes à passer le pas de la pratique régulière en club ou au sein d’une association. En complément du « plan aisance aquatique » et de ses certifications « aisance aquatique » et « savoir nager », les bassins mobiles de natation participeront à l’augmentation du nombre de personnes sachant se mouvoir dans l’eau en toute sécurité. S’assurer du bon état de terrains tels que les skates parks, terrains de street workout et de pumptrack est indispensable pour garantir une pratique sécurisée aux passionnés de ces sports à sensation, mêlant habileté et dextérité.

Tous ces avantages sont bénéfiques pour la santé des Français, mais aussi pour leur bien-être d’une manière générale. Les communes ont tout à y gagner, d’autant que la pratique du sport valorise la proximité, le respect des autres et de soi-même, la communication, la tolérance, l’application de règles pour le bon fonctionnement de la communauté, etc.

Quelles seront les caractéristiques des installations et des réhabilitations ?

L’engagement que le terrain de sport financé soit animé et entretenu figure parmi les critères demandés par l’État pour accorder une participation au financement. Cette exigence est un moyen, d’une part, de s’assurer que l’investissement sera durable, et d’autre part, d’encourager les clubs et associations à se développer en proposant une offre liée à ces équipements.

Autre caractéristique du projet de l’État et de l’ANS : la notion de proximité.

Cela le différencie des aides accordées entre 2018 et 2020 pour la construction de terrains de jeux, de parcours et d’airs d’activités sportives. Cette fois-ci, il s’agit de privilégier le financement d’une grande quantité d’équipements de proximité, tous situés très près des lieux d’habitation ou de travail. Ce faisant, l’ANS espère rendre plus simple l’intégration du sport dans le quotidien des Français. De plus, le panel de disciplines concernées est délibérément large, afin de toucher un maximum de monde, tous niveaux, morphologies, habitudes et goûts confondus.

À côté des nombreuses constructions, une partie du projet se destine à la rénovation et à la réhabilitation d’espaces existants. Dans une optique de développement durable, une partie des fonds est spécifiquement destinée aux piscines, stades et gymnases existants, afin de parfaire leur isolation thermique. Il peut aussi s’agir de couvrir et/ou d’éclairer des espaces de sport existants, mais non-couverts ou non-éclairés. Par ailleurs, des locaux vacants pourront être requalifiés. Cela a le double avantage de redonner vie à un endroit désaffecté et d’apporter une nouvelle offre sportive dans les quartiers concernés.

Quels sont les bénéfices des sports à roulettes, pratique libre par excellence ?

Les skates parks et terres de jeux pour sports à roulettes font partie des aménagements les plus courants.

Ils allient proximité, pratique libre et activité physique d’extérieur. Le roller et le skate sont 2 sports cardio, c’est-à-dire bénéfiques pour le cœur. Ils sont donc excellents pour la santé, tout en étant plus accessibles et plus doux que la course à pied par exemple, qui est à la fois exigeante et source de chocs pour les articulations.

Contrairement à de nombreux sports, le skate et les sports à roulette, au travers du gainage permanent qu’ils nécessitent, sollicitent beaucoup les muscles profonds, qui favorisent une bonne posture. Les fessiers et les muscles des jambes travailleront tout particulièrement, notamment les adducteurs, si compliqués à muscler.

Mais ce n’est pas tout ! Pour maintenir l’équilibre et réaliser des mouvements amples et souples, toute la ceinture abdominale sera en mouvement, de même que les bras. Ce sont donc des sports complets, bénéfiques pour la santé à tous points de vue !

Au-delà de leurs avantages pour la santé physique, ces activités physiques sont économiques, très ludiques et peuvent se pratiquer seuls, entre amis ou en famille.

Questions fréquemment posées

Le deuxième aspect du plan 5 000 terrains concerne la réhabilitation de lieux où il est possible de pratiquer une activité physique et sportive, mais qui ont été laissés à l’abandon. Ainsi, les collectivités territoriales ou associations sportives qui le souhaitent doivent soumettre leur dossier à l’agence nationale du sport et à l’Etat, qui évalueront la durabilité de votre projet. Des conditions supplémentaires pourront être imposées comme la garantie de l’entretien et de l’animation du terrain ou encore les équipements devront respecter des critères environnementaux plutôt exigeants. 

Le principal objectif est de remotiver le plus grand nombre à la pratique du sport. Grâce à l’ajout de telles infrastructures, les communes retrouveront un nouveau cadre de vie qui dynamise les interactions sociales. Investir dans la pratique du sport pour tous, c’est également voir apparaître de futurs athlètes qui feront peut-être un jour briller le drapeau tricolore. 

L’aide financière allouée par l’Etat s’élève à minima 50 % et peut monter jusqu’à 80 % en fonction de votre dossier. Pour les territoires d’outre-mer l’aide monte jusqu’à 100 % du montant de l’infrastructure. Pour connaître votre degré d’éligibilité ainsi que le montant de votre aide, allez sur le site du gouvernement pour en savoir davantage. 

Vous avez un projet ?

Tout savoir sur le plan de subvention "5000 terrains de sport"