Bien choisir ses aires de jeux

Vous avez un projet d’aire de jeux extérieurs pour votre commune ? Nous vous proposons un article pour y voir plus clair dans les différents choix qui s’offrent à vous. Et ils sont nombreux !

Les constructeurs ont rivalisé d’imagination pour offrir à vos utilisateurs l’aire de jeux qui leur correspond. Mais qui répond aussi à vos critères d’esthétisme, d’entretien et à des normes de sécurité. Respecter l’ensemble des attendus n’est pas une chose aisée. Aussi, avant d’installer une aire de jeux extérieurs, il est important de se renseigner auprès de professionnels pour connaître ses caractéristiques.

Différentes structures d'aires de jeux

La structure de l’aire de jeux, c’est ce qui définit la forme, l’aspect général, mais aussi la solidité et les contraintes d’entretien de votre aire de jeux. Par extension, il s’agit des différents types d’aires de jeux.
Passons en revue les différentes questions à se poser.

Quelle hauteur pour vos équipements ?

Souhaitez-vous uniquement des jeux « au sol » de type animaux sur des ressorts et balançoires à bascule ? Souhaitez-vous créer des parcours sans trop de hauteur avec des déplacements sur des poutres en bois, le long de cordage ? Ou partez-vous dans un projet avec différents niveaux pour passer d’un jeu à un autre à travers des ponts de singe, une tyrolienne, des toiles d’araignée, des espaliers et autres rampes ?

La principale contrainte concerne les sols. En deçà d’une hauteur de chute de 60 cm, la seule obligation, somme toute logique, est que le sol soit dégagé de tout obstacle. Si la hauteur de chute du jeu fait plus de 60 cm, alors il vous faudra regarder le paragraphe suivant sur les matériaux pour les sols, car ils doivent amortir la chute. Mais jusqu’à 3 mètres, cela reste assez simple à mettre en œuvre, si vous êtes bien conseillés.

Quelle matière choisir pour votre aire de jeux ?

Le bois est très présent dans les aires de jeux. Il se présente sous plusieurs formes avec chacune des qualités. Le bois contreplaqué est le plus économique à l’achat, avec le pin autoclavé ou traité pour atteindre la classe 4. Il existe également des bois naturellement résistants comme le châtaignier pour réaliser des structures naturelles aux chocs que le contreplaqué, les panneaux de bois stratifié compact (HPL) également imputrescibles.

Des plastiques à très forte résistance sur la durée sont apparus ces dernières années, les polyéthylènes (HDPE). Leurs coloris sont directement injectés dans la masse à leur fabrication, et ils ne présenteront jamais d’échardes ou de gonflement. Plusieurs améliorations ont été apportées, comme par exemple des surfaces « anti tag », nettoyables avec un simple nettoyeur haute pression.

Du côté des métaux, l’inox est le plus résistant et demande peu d’entretien, même dans des milieux exigeants. C’est lui qui équipe l’accastillage dans les ports marins par exemple. L’aluminium, lui aussi, ne nécessite pas d’être peint et a une bonne longévité. L’acier a l’avantage de pouvoir être recouvert par des peintures colorées, qu’il faudra entretenir par la suite. Il est également plus économique à l’achat.

Des jeux à poser ou à sceller ?

Ce choix engage des travaux de voirie plus ou moins importants. La réponse dépend de l’infrastructure que vous choisirez, mais également de votre terrain. Sur un terrain en dur (bitume, goudron, béton…), il est plus facile de poser des structures et de les arrimer au sol. À l’inverse, dans un sol naturel (terre, gazon) il est plus facile de sceller des infrastructures en décaissant de petites surfaces pour couler des plots en béton, voire simplement en insérant des poteaux en inox ou bois imputrescibles s’ils sont prévus pour. Ce qui nous amène à la prochaine question.

Différents matériaux pour les sols

La surface de votre aire de jeu est aussi à choisir dans les nombreuses possibilités. Le revêtement que vous choisirez ajoute à l’esthétisme de l’aire de jeux et en donne la tonalité. Comme nous vous le disions, le premier critère est de savoir si vous avez besoin d’un sol qui a des propriétés d’amortissement ou non.

Les revêtements qui amortissent les chutes

Il existe des matériaux entièrement naturels, comme le gazon ou encore les copeaux de bois. Pour le gazon, c’est l’assurance d’intégrer votre aire de jeux dans un ensemble plus grand, au milieu d’un parc par exemple. Il faudra assurer la tonte de l’endroit, et prévoir le regarnissage des trous au printemps et à l’automne. Pour limiter ce dernier, des revêtements différents peuvent être implantés au pied des zones d’impact les plus utilisées, comme l’arrivée des toboggans par exemple.

Les copeaux de bois sont une option intéressante si vous disposez d’un broyeur qui en produit régulièrement. Vous en avez déjà sûrement l’usage pour pailler vos massifs, et désormais, une petite quantité pourrait servir au regarnissage de votre nouvelle aire de jeux. Attention à éviter une erreur récurrente, pour contenir les copeaux, il ne faut pas créer d’obstacle dans la zone d’impact. Pour cela, soit vous mettez les bordures en dur (rondins, bordure bétonnée…) en dehors de la zone d’impact en élargissant cette zone ; soit vous creusez simplement un trou en posant une membrane anti-racine y compris sur les côtés.

La solution la plus simple reste la pose d’un revêtement en caoutchouc. Celui-ci peut s’installer sous forme de dalles qui s’assemblent comme un puzzle. Ces dalles peuvent être trouvées en différentes couleurs et en différentes épaisseurs. Elles se collent ensuite au sol, et sont faciles à remplacer à l’unité. Ou bien, vous pouvez faire appel à une entreprise pour couler ce revêtement comme du goudron à l’emplacement choisi. Il est possible de créer des formes libres, et même de choisir différentes couleurs de sols, ce qui vous permettra par exemple de délimiter les zones d’évolution par âge.

Les matériaux sans amortissement

Pour les jeux d’une hauteur de chute inférieure à 60 cm, vous pouvez utiliser une surface qui a peut-être été déjà urbanisée, cela réduira le coût du projet. Dans ces matériaux, on retrouve le béton sous toutes ses formes, mais aussi l’enrobé (et tous les goudrons). S’ils n’amortissent pas les chutes, ils possèdent d’autres qualités, et notamment un entretien extrêmement réduit. Un coup de balai, voire de karcher, suffit à débarrasser la surface de tous les dépôts qui ont pu s’accumuler. C’est également l’assurance d’avoir une surface plane, pour les poussettes par exemple.

Par qui ? Pour combien ? Combien de temps ?

Qui peut installer une aire de jeux ?

Vos services techniques peuvent réaliser la pose des installations, cela est dans leurs compétences. Pour la conception toutefois, à moins de disposer d’une ressource spécifique, il vaut mieux s’en remettre aux conseils des fabricants ou vendeurs d’équipements, voir en cas de projet d’envergure de faire appel à un chef de projet. Cela vous garantira de répondre à toutes les demandes des parties prenantes.

Vous pouvez aussi confier toute l’implantation à une société ou une équipe spécialisée. Vous définissez avec eux le marché et son étendue. Vous êtes certain ainsi d’être bien conseillé.

Combien va vous coûter une aire de jeux ?

Tous les budgets ou presque sont représentés dans les aires de jeux. Des budgets les plus modestes, avec des structures scellées au sol à moins de 60 cm, sont disponibles à partir de 2000 euros HT. Pour ce prix vous pouvez par exemple composer un ensemble d’une balançoire sur ressorts, d’un parcours saute boutons, d’un pont de Tarzan , d’un bac à sable réalisé par vos soins, et d’un panneau d’affichage obligatoire.

Des projets beaucoup plus importants peuvent comprendre différentes zones d’évolution par âge. Dès que vous prendrez de la hauteur, ne serait-ce qu’avec un toboggan, alors il vous faudra un sol amortissant. Par exemple pour cette balançoire, la surface d’impact est de 25 m2, et la hauteur de chute de 1,3 m. Si vous prenez des dalles amortissantes, elles doivent être épaisses de 43 mm. Cette surface vous coûte alors environ 2200 € HT, colle comprise. De tels calculs peuvent aisément être réalisés par les fournisseurs de structures en demandant des devis gratuit.

Combien de temps va durer votre aire de jeux ?

Quand vous investissez, vous souhaitez que cela se réalise dans la durée. Vous pouvez adopter deux stratégies, l’une consistant à choisir avec soin les matériaux qui vont composer cette aire de jeux, afin de n’avoir qu’un entretien régulier à faire pendant les 10 prochaines années ; ou bien, vous pouvez également prévoir de remplacement les structures par des modèles équivalents, par exemple tous les 3 ans. Cette dernière option apportera un peu de changement dans les aires de jeux, mais va à l’encontre du développement durable prôné par beaucoup.

Nous avons l’exemple de structures en inox ou en bois imputrescible qui sont en place depuis plus de 20 ans. Grâce à un entretien régulier, ces structures indémodables offrent à leurs utilisateurs un nombre d’heures de jeu incalculable.

L'entretien

Votre aire de jeux doit être traitée comme un bâtiment à part entière, et disposer ainsi de son propre plan de maintenance. Cela vous sera exigé en cas de contrôle (ou d’accident) à l’intérieur de votre dossier administratif. Mais surtout, cela vous permettra de prolonger la longévité de vos structures, et cela, sans accident responsable.

Les structures en bois doivent être suivies très attentivement. Ce sont sur elles que portent les principaux défauts relevés par les inspecteurs de la DGCCRF. Prévoyez de passer régulièrement en détail lors d’un contrôle visuel formel. Des opérations de ponçage pour les structures en bois bruts ou agglomérés doivent se faire tout aussi régulièrement et dès qu’un risque d’écharde est détecté. Pas besoin de poncer la totalité de la structure, mais identifiez les parties qui s’abîment le plus vite, généralement celle où il y a un fort passage et/ou une exposition aux intempéries.

Ainsi, si votre structure est majoritairement en bois, un contrôle visuel toutes les semaines est recommandé, ne serait-ce qu’un bref passage d’un agent technique pour contrôler que tout va bien.

Pour les structures en métal, seul l’inox ne nécessite aucun entretien. Pour les structures acier, il vous faudra veiller aux points de rouille qui peuvent affaiblir la structure, mais aussi créer des zones tranchantes. Néanmoins, ces dégradations mettent plus de temps à s’installer, et si la structure est bien entretenue notamment avec une peinture protectrice de qualité, un entretien annuel devrait suffire.

Dans tous les cas, des dégradations peuvent survenir, volontaires ou non. Il s’agit d’une zone de jeux, et bien que les accompagnants veillent à leurs enfants, les aires de jeux sont soumises à une forte sollicitation.

Prévoyez toujours un petit budget de remise en état afin de ne pas être bloqué par des contraintes budgétaires, qui vous obligeraient à mettre hors service l’aire de jeux. Vous pouvez également passer un contrat de maintenance avec une société spécialisée dans l’entretien de ces espaces. Ainsi, les obligations de chacune des parties sont définies, vous soulageant de la gestion des imprévus.”

Les avantages

Pour réaliser des choix pertinents pour votre projet d’aire de jeu, il apparaît important d’être conseillé afin d’obtenir des informations pertinentes. Comme nous venons de le voir, les possibilités sont nombreuses : le type de pose des structures, leurs compositions, le revêtement, les zones d’évolution et les affichages réglementaires… Tout ceci pour respecter le budget alloué à votre projet mais aussi les attentes des utilisateurs et les normes en vigueur. Il existe différentes formes d’accompagnement qui sauront vous satisfaire.

Questions fréquemment posées

Le parcours de santé est en premier lieu un endroit accessible à tous, qu’importe votre âge et vos capacités sportives. De plus, ces infrastructures sont gratuites, ce qui peut encourager les moins motivés à se mettre à la pratique du sport, et rendre ainsi la commune plus dynamique, créant des lieux de partage.

Avant de commencer à réfléchir à son installation, il faut déterminer à quoi profitera le parcours de santé afin de choisir le plus adapté aux habitants. Du parcours gymnastique à l’évolutif, en passant par celui de musculation, vous avez un large choix de disposition. Mais il est essentiel de faire appel à des professionnels qui sont habilités à faire respecter toutes les normes.

Pour découvrir tout notre dossier sur le plein air :